« Rhizome » fait référence au concept philosophique développé par Gilles Deleuze et Felix Guattari, il fut par la suite approfondi par le poète Edouard Glissant. C’est une pensée qui entre en résonance avec les fondements théoriques qui sous-tendent notre pratique.

Que signifie Rhizome ?

Le rhizome est une racine démultipliée, étendue en réseaux dans la terre ou dans l’air, sans racine principale. Aussi, le concept philosophique du rhizome développé par Gilles Deleuze et Felix Guattari est une critique de la notion de racine unique, elle maintient le fait de l’enracinement, mais récuse l’idée d’une racine totalitaire. Appliquée à la question de l’identité et de l’origine, l'idée de racine évoque toute identité fondée sur l'appartenance ancestrale à une culture, alors que celle du rhizome admet une identité née non pas seulement du passé mais aussi des relations qui se tissent au présent. Elle n'admet ni un seul lieu d'origine, ni une histoire familiale exclusive, elle naît des relations qu'elle crée. La pensée du rhizome serait ce qu’appelle Edouard Glissant « une poétique de la relation, selon laquelle toute identité s’étend au rapport à l’autre ». Dans la pensée du rhizome, l’Un est nécessairement éliminé, relié à une multiplicité de souches, de traits de différente nature, toujours en train de se métamorphoser. C’est avec cette idée de métissage que notre pratique prend sens auprès du sujet.

Qui sommes nous ?

Nous sommes trois psychologues cliniciennes convaincues que la rencontre et la parole détiennent une valeur réparatrice (notamment la transformation des représentations de soi, de l’autre, une restauration de la confiance et du narcissisme), et socialisatrice, dans la mesure où elle favorise le lien social. Cliniciennes de formation, nous sommes spécialisées à l'approche interculturelle qui s'interesse aux phénomènes psychologiques en jeu lorsque plusieurs univers culturels se rencontrent. Celle-ci nous permet d’évaluer les dysfonctionnements psychiques, familiaux, institutionnels, les conflits inter et intra personnels …issus de la rencontre interculturelle, pouvant générer ruptures et clivages. Notre rôle est de faire figure d’entre-deux parmi des référents culturels différents et de favoriser l’élaboration de la souffrance. Nous orientons notre pratique vers une prise en charge du sujet dans sa singularité tout en considérant d'autres dimensions (familiales, sociales, environnementales…) qui composent son univers, dans l’objectif d’appréhender les situations de façon globale et dès lors, agir dans son intérêt et dans le respect de ce qui l’entoure. "Cette approche insiste donc sur le rapport subjectif que chacun entretien avec la culture qui lui est transmise et qu'il remanie continuellement". (Z.Guerraoui, Septembre 2011, p19).

Pourquoi ?

L'agglomération toulousaine compte de nombreuses institutions et lieux d’accueil qui favorisent l'insertion des populations migrantes. Ces structures se trouvent confrontées à des difficultés, liées à des questions d’ordre interculturelles. Les professionnels manquent parfois d’outils pour appréhender l’altérité. En effet, la société française pluriculturelle et métissée dans laquelle nous vivons nous amène à tenir compte de cette diversité dans les dispositifs d’accompagnement existants. Aussi, peu de structures proposent un accompagnement psychologique adapté pour des personnes dont la situation interculturelle est source de souffrance.

Quoi ?

Au regard de ce constat et aux vues de nos compétences nous proposons un espace d’écoute et de parole destiné à des personnes en situation de souffrance psychique et de précarité. Notre projet s'inscrit dans la volonté de développer des partenariats avec les structures locales pour nourrir collectivement de nouvelles initiatives, sans se substituer aux ressources existantes. L’objectif réside dans la restauration de l’équilibre psychique et du lien social. Selon nous, l’expérience migratoire et le déracinement introduisent une rupture de sens dans la vie du sujet. Ce lieu d’écoute et de parole est un espace qui permet à la personne de dépasser cette rupture de sens en retissant les liens intrapsychiques et d'en dénouer d’autres, en cohérence avec son environnement. Cet espace de parole favorise le dépassement de conflits identitaires et l’émergence de la capacité créatrice de l’individu. Privilégiant l’inventivité et la créativité du sujet, nous sommes dans le respect du libre arbitre de chacun de se saisir du champ de ses possibles.

Comment ?

Notre pratique s’intéresse aux phénomènes qui découlent de la confrontation à la différence et au changement rencontré par l’individu en situation interculturelle. Ces problématiques rencontrées impliquent que le sujet se trouve dans une situation de transition que nous sommes à même d’interroger dans la rencontre clinique. Nous proposons des formations et des séances d'analyse de pratique pour les professionnels afin de leur permettre de développer des compétences interculturelles dans le but d'améliorer l'accompagnement de leur public. Mais aussi un accompagnement psychologique, notamment pour des enfants issus d'une double culture en situation d'échec scolaire, des familles en rupture; adoptantes, recomposées, migrantes, des adolescents en perte de repère, des personnes agées migrantes isolées, des personnes en situation d'exil, des personnes en rupture avec le milieu professionnel… illustrent ce vécu transitionnel opéré par l’expérience du changement.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Z.Guerraoui, Prise en charge de sujets en situation interculturelle, cinq conditions pour éviter la dérive culturaliste, in Le journal des psychologues septembre 2011, n°290, p19.

Nos Partenaires