Rhizome l'image de l'identité plurielle

Email Imprimer PDF

C'est à Gilles Del euze et Félix Guattari que Glissant emprunte cette image du rhizome (la racine multiple d'une plante), pour qualifier sa conception d'une l'identité plurielle qui s'oppose à l'identité racine unique. Par opposition au modèle des cultures ataviques, la figure du rhizome place l'identité en capacité d'élaboration de cultures composites, par la mise en réseau des apports extérieurs, là où la racine unique annihile.

Introduction à une Poétique du Divers

Quand j'ai abordé la question [de l'identité], je suis parti de la distinction opérée par Deleuze et Guattari, entre la notion de racine unique et la notion de rhizome. Deleuze et Guattari, dans un des chapitres de Mille Plateaux (qui a été publié d'abord en petit volume sous le titre le Rhizomes), soulignent cette différence. Ils l'établissent du point de vue du fonctionnement de la pensée, la pensée de la racine et la pensée du rhizome. La racine unique est celle qui tue autour d'elle alors que le rhizome est la racine qui s'étend à la rencontre d'autres racines. J'ai appliqué cette image au principe d'identité. Et je l'ai fait aussi en fonction d'une "catégorisation des cultures" qui m'est propre, d'une division des cultures en cultures ataviques et cultures composites.

Extrait de Mille Plateaux de Gilles Deleuze et Félix Guattari

 

Lire la suite...
de l'impossibilité de devenir français

"Toutes les civilisations ne se valent pas". Comme les races autrefois...

Email Imprimer PDF

Une tribune d'Esther Benbassa parue dans le Huffington Post le 6 février 2012.

Le XIXe siècle et le début du XXe siècle se sont nourris de pseudo-théories scientifiques sur les différences entre les races, permettant de les situer sur une échelle. Maintes "recherches" visaient à prouver cette hiérarchie avec sérieux et rigueur. La forme des crânes et la taille supposée des cerveaux valaient preuves. Reprises, déclinées, amplifiées par les Nazis, ces divagations leur permirent de placer la race aryenne tout en haut, et la "race" juive - il n'y en eut évidemment jamais - tout en bas. Cette dernière, dont la nocivité était démontrée, devait disparaître, pour laisser la place aux races supérieures, parties à la conquête de l'Europe. On connaît la suite : l'extermination des membres de cette prétendue race inférieure dans les camps de la mort.

 

Lire la suite...

Mineurs étrangers écueils à l’accueil

Email Imprimer PDF

Chaque année, plusieurs centaines d’enfants ou d’adolescents cherchent refuge en France. Dans l’obligation de leur prêter assistance, l’Etat se défausse sur des collectivités locales, qui n’ont plus les moyens de faire face.

Par WILLY LE DEVIN, LAURA THOUNY

Son visage rond et ses boucles élastiques la disent tout juste sortie de l’enfance. Mais la détermination qui habite son regard raconte un parcours où le répit n’a pas eu son mot à dire. Laure a 14 ans. Elle vient du Congo-Brazzaville. Assise dans une pièce claire, au premier étage d’un foyer pour mineurs de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, elle confie son histoire d’une voix douce, mêlée de défi. «Je veux me battre pour ma vie», clame cette ado qui n’a que faire de se plaindre. Pas question, non plus, de laisser dire qu’elle n’est pas la bienvenue dans ce pays.

Lire la suite...

Transmission familiale et interculturelle

Email Imprimer PDF

Sous la direction de Zohra Guerraoui et de Odile Reveyrand-Coulon Préface d' Alberto Eiguer Il n’est pas un média, aujourd’hui, qui ne traite de la question des jeunes issus de l’immigration. Que ce soit sur le versant de la violence ou d’une intégration sociale réussie, chacun s’interroge quant à leur place et leur identité. Qui sont ces jeunes qui fascinent et exaspèrent ? Cet ouvrage répond à cette question à partir de la problématique de la transmission. Les auteurs se focalisent sur la famille, ses dynamiques, ses souffrances et en particulier sur la fonction adaptative des enfants.

Lire la suite...

Page 2 sur 2

Nos Partenaires